Légendes du Perce-neige

Amaryllidaceae
Galanthus
Poèmes
Martisor
Chandeleur
Les larmes d'Eve
Couleur de la neige
Fleurs des cimetières
03 septembre 2001

Pourquoi des légendes pour une si modeste plante ?

L'hiver est une saison qui éprouvait, plus qu'on ne peut aujourd'hui l'imaginer, nos ancêtres et qui symbolise pour cela le désespoir, la mort. Sa fin est attendue avec impatience et fêtée à la hauteur de l'évènement par une des principales fêtes marquant le rythme des saisons. Probablement nos ancêtres utilisaient-ils un "calendrier floral" pour se repérer dans l'année. Par sa date de floraison le perce-neige est le messager naturel du printemps. Il n'est donc pas étonnant de le trouver associé à ces fêtes traditionnelles du printemps et aux légendes qui les expliquent, légendes où oeuvrent des êtres divins réglant les saisons.

Le perce-neige symbolise donc la victoire de la fée Printemps sur un hiver mortifère comme l'exprime des légendes de la tradition Roumaine. Il est l'espoir retrouvé comme c'est évident dans cette légende chrétienne (ou christianisée) qui met en scène nos premiers parents chassés de l'Eden consolés par un ange. Il est symbole de pureté dans la chandeleur.

Fêtes et légendes païennes

Martisor et les légendes de Roumanie - Moldavie et Bulgarie

Le perce-neige est étroitement lié à Martisor, la fête du printemps qui se célèbre le 1er mars en Roumanie, Moldavie et Bulgarie (Marteniza). Martisor [Mar-tsi-chor] dérive de martie, mars. Cette fête évoque également notre Saint-Valentin: Les hommes offrent aux femmes des martisors, porte-bonheur en forme de broche ou de pendentif comprenant notamment deux fils torsadés, rouge et blanc. Martisor verrait ses origines remonter à de plus de 2000 ans. D'innombrables légendes et traditions s'y rattachent.

Voir par exemple : 1 Martie http://brasov.free.fr/martisor.htm *
Le martisor en Roumanie, la fête du printemps www.expatclic.com/eofi/article.php3?id_article=303
'Martisorul' - tradition et symbole www.tln.schulnetz.org/ru/subprojects/articles/martisor.html
Martisor (English) www.meetromania.info/uk_martisor.html

Légende de la fée Printemps

Il y a fort longtemps, un premier mars, un beau perce-neige, blanc et gentil, sortit de dessous la neige dans la forêt. Le vent d'hiver le vit, se mit en colère et déclencha une tempête de neige sur la fleur. Le gentil perce-neige mordu par le froid cria. La bonne fée Zina Primavara entendit la fleur sangloter et lui demanda : "Pourquoi pleure-tu ?" - "Je suis couvert de neige et meurs de froid" répondit le perce-neige. La fée Primavara ôta la neige de sur la fleur. Tandis qu'elle faisait cela elle se blessa au doigt contre un petit caillou tranchant caché à coté du perce-neige. Son sang tomba sur la racine de la fleur, la réchauffant, et le perce-neige revint à la vie. Une autre goutte de sang tomba sur les pétales qui devinrent rouges. Aussitôt un autre perce-neige, blanc, poussa à coté de lui. "C'est ainsi que les deux inséparables clochettes, la rouge et la blanche, devinrent à la fois le symbole du printemps, de l'amour et de l'espoir appelé Martisor"

Ref: www.ngonet.ee/nationalminorities/selts/moldova/index_eng.htm

Variante

Autrefois dans une lutte avec la sorcière Hiver, qui ne voulait pas céder la place, la belle fée Printemps se coupa au doigt et quelques gouttes de sang tombèrent sur la neige qui fondit. Aussitôt poussa à la place un perce-neige et de cette façon le printemps l'emporta sur l'hiver.

Ref: National holidays & traditions : http://www.moldavia.f2s.com/Holidays.htm
Meanings & legends of flowers http://www.angelfire.com/journal2/flowers/s.html

Le cheval enchanté.

"Par une nuit d'orage, une vieille femme vint au château d'un prince demander abri. Le prince la vit et lui demanda de partir. Si elle voulait travailler elle pourrait avoir un abri... La vieille femme se changea alors en princesse-fée et lui dit "Vous n'avez pas de pitié ni de cœur. Vous serez transformé en cheval. Le sortilège sera rompu seulement si une jeune fille sincère vous fait un cadeau." Les années passèrent, le prince était malheureux et était désolé de ce qu'il avait fait. Toutes ces années de nombreuses princesses vinrent lui faire des cadeaux en vain. Un jour une jeune bergère nommée Giralda, qui aimait le prince, cueillit un perce-neige et l'emballa dans un papier blanc. Au dos elle écrivit avec des lettres blanches et rouges 'Martisor'. Quant elle vint vers le prince il se demanda s'il avait jamais vu si clairs et honnêtes yeux. Elle lui dit que son cadeau était un symbole de son amour. Elle lui donna le Martisor. Quand le prince toucha le cadeau il redevint humain. Ils se marièrent et vécurent ensuite toujours heureux.
Le prince décida que le 1er mars de chaque année, en souvenir, les hommes offriraient un martisor aux femmes qui leur sont proches, en signe de gratitude et d'amour."

Calul fermecat - The Enchanted Horse www.en.eun.org/myeurope/MyEurope2/myth_view.cfm?did=4489
= http://viper.x3m.ro/ScoalaOnline/Legende/cal.htmln

Autre légende de Martisor

Dans cet autre récit un couple d'amoureux s'enfuit, poursuivi. Il sont sauvés lorsqu'ils arrivent dans la forêt, où fleurissent les perce-neige. La jeune-fille en fait un bouquet qui sera taché de son sang (car elle a été blessée dans sa fuite).

En français: www.nextagadir.com/afm.ifa/service/langue/contcroat.htm

Tentative d'interprétation de ces légendes "blanc & rouge"

Les couleurs obligées de Martisor symboliseraient la lutte du printemps et de l'hiver, du bien et du mal.
Mais ce passage hiver-printemps n'est-il pas précisément l'occasion d'un "rite de passage" ?
Si le perce-neige est symbole de pureté et de virginité (du moins dans la tradition chrétienne), le rouge, le sang de la jeune fille ou de la fée qui tache la fleur virginale, peut lui faire une explicite contrepartie et rappeler que les fêtes du printemps étaient habituellement des fêtes de la fécondité (cf. les lupercales romaines qui, christianisées, ont donné la Saint Valentin).

Baba Dochia et Martisor [Hors Sujet: pas de Perce-neige]

Une autre légende aux multiples versions est celle de la méchante Dochia qui envoie sa bru laver un manteau au torrent glacé ou cueillir des fraises sous la neige. Survient un homme doué de pouvoirs, Martisor (parfois remplacé par Dieu ou le Christ) qui donne une fleur à la jeune femme (dans certaines versions *) et exauce les demandes impossibles de la vieille Dochia. Celle-ci croit alors le printemps revenu et part dans la montagne avec son troupeau et ses 12 manteaux. Après quelques jours de temps doux les intempéries la transforment en pierre de glace. - La vieille Dochia symbolise l'hiver, ou l'année qui meurt après avoir retiré ses 12 manteaux. (Lorsqu'il neige, on dit que Dochia laisse tomber un manteau.) Ce conte met également en garde contre le "faux printemps" roumain des premiers jours de mars.

Ref: *The legend of Baba Dochia, Idem: *Martisor..., Cette dernière traduite en français: *Martisor..., Variantes: [en français], [ 5 ], [ 6 ], [ 7 ]
Autre Dochia transformée en pierre: The myth of Dochia and Trajan.

Fêtes et légendes chrétiennes

La chandeleur

La chandeleur, comme fête chrétienne, s'est superposée à des fêtes préexistantes puis les a remplacées. Les romains fêtaient les Parentalia en l'honneur de Proserpine, Pluton et des morts, ainsi que les Lupercales en l'honneur de Pan. (Cette dernière fête est aussi à l'origine de la Saint Valentin.) Tandis que ces divinités seront satanisées par le christianisme, les flambeaux romains seront remplacés par les cierges qui donnent leur nom à la fête chrétienne. Ailleurs, d'autres fêtes subiront la même substitution, par exemple en Irlande où la déesse Brighde deviendra Sainte Brigitte tandis que sa fête correspondra à la chandeleur. La chandeleur correspond à la tradition judaïque de la présentation de l'enfant (Jésus) au temple et la fête des relevailles c'est à dire la purification de l'accouchée (Marie) au 40e jour.

Le perce-neige symbole de pureté

"Le perce-neige blanc d'albâtre devint un symbole de la pureté de Marie et était appelé la Fleur de la Purification parce qu'il fleuri le 2 février, Fête de la Purification de Marie.
En Italie et autres pays d'Europe la statue de Marie était enlevée de l'autel en ce jour et des perce-neige étaient répandus à son emplacement. Ce jour était également la fête de la présentation de Jésus au temple. Les fleurs furent appelées Cloches de la Chandeleur (Candlemas Bells) après que la cérémonie de bénédiction des chandelles (candles) ai débutée, tardivement au 8e siècle, et le 2 février devint connu comme jour de la Chandeleur (Candlemas Day)"

Traduit d'après : Mary's Flowers, http://www.udayton.edu/mary/resources/flowers.html,
Voir aussi : Flowers of the Madonna www.mgardens.org/HM-FOTM-HO.html

La fleur de la Chandeleur

Le perce-neige doit à la Chandeleur ses noms communs de "violette de la Chandeleur", "porillon de la Chandeleur" et "Chandeleur" (Anjou et Maine).

Dicton de l'Anjou :
 
Du perce-neige la blanche fleur,
Est la violette de la Chandeleur.

Ref. : Soland, Aimé de. 1858. Proverbes et dictons rimés de l'Anjou: recueillis et mis en ordre. Lainé Frères, Angers. [books.google.com : p.8]
Aimé de Soland. 1857. La Chandeleur. Bulletin historique et monumental de l'Anjou. Lainé Frères, Angers. Volume 4. p.152-154. [books.google.com : p.154]

Le Perce-Neige
Violette de la Chandeleur,
Perce, perce, perce-neige,
Annonces-tu la Chandeleur,
Le soleil et son cortège
De chansons, de fruits, de fleurs ?
Perce, perce, perce-neige
A la Chandeleur.

Poème de Robert Desnos (1900-1945)

En anglais, le perce-neige est aussi appellé "Candlemas Bells", "Mary's Tapers" (cierge de Marie) ou encore "Church Flower".

Une Genèse anglaise : Les larmes d'Eve

La genèse et le perce-neige

Adam et Eve, bannis du Jardin d'Eden, se retrouvent dans un paysage hivernal stérile. Ils errent sans fin dans la tempête de neige, frigorifiés, terrorisés et démoralisés. Eve pleure.

Dieu prit pitié et envoya un ange pour les réconforter et les assurer de l'approche du printemps. Tandis qu'il parle avec Eve, l'ange attrape un flocon de neige dans sa main, souffle dessus et créé le premier perce-neige. La plante fleurit et l'espoir était né.

Ref: Meanings & legends of flowers http://www.angelfire.com/journal2/flowers/s.html
The Snowdrop - Emblem of Early Spring http://www.klis.com/scove/031299.htm

Variantes

- L'ange ramasse une poignée de neige et la répand à terre. Partout où la neige tombée de sa main touche le sol des perce-neige jaillissent et fleurissent.

Ref : http://www.mareltrout.net/compost/c00/c0200/c021300.cfm

- L'ange pointa du doigt le sol où les larmes de pénitence étaient tombées et : surprise ! il jaillit une petite plante à la fleur en forme de larme. Il donna la fleur à Eve en disant que c'était l'assurance du retour du bonheur pour elle et sa descendance.

Ref: The Garden Way of the Cross www.mgardens.org/TS-GWOTC-SCOS-4.html

Note: le perce-neige est encore connu sous les noms de "Eve's tears" (larmes d'Eve) et de "white tear".

La même légende est signalée en Italie.

Ref: http://www.giardinaggio.it/Linguaggiodeifiori/singolifiori/bucaneve.htm

Une autre Genèse : La couleur de la neige

La légende, rapportée par une enfant d'une école Roumaine

"Quand Dieu fit tout ce qui est maintenant sur la terre il l'embelli avec toutes sortes de belles fleurs. Lorsqu'il créa la neige il lui dit de se procurer une couleur. Alors la neige alla vers l'herbe lui demander de lui donner un peu de sa couleur mais l'herbe refusa. Alors la neige alla vers la rose et lui demanda de lui donner un peu de sa belle couleur, puis elle demanda à la violette de lui prêter un peu de sa couleur, puis elle demanda au tournesol de lui donner un peu de son or mais toutes ces fleurs écoutaient sa prière et finalement s'en retournaient. D'une triste humeur la neige arriva au perce-neige et lui dit : " Personne ne veut me donner sa couleur, toutes les fleurs me renvoient ". Le perce-neige fut touché par le sort de la neige et répondit : " Si tu aime ma couleur je la partagerai volontiers avec toi. " La neige reçu le cadeau du perce-neige avec plaisir. Depuis lors la neige est de couleur blanche comme le perce-neige. En remerciement la neige permet à cette fleur, le perce-neige, d'être la première à passer la tête hors de la neige quand vient le printemps."

Ref: The snow and the snowdrop www.nsc.ru/folk/romania/thesnowandthesnowdrop.htm

"Quand Dieu fit toutes choses sur la terre, il demanda à la neige d'aller vers les fleurs et de se procurer un peu de couleur de leur part. Une par une les fleurs refusèrent. Alors, très affligée, elle demanda au perce-neige de lui donner un peu de sa couleur et le perce-neige accepta. En remerciement, la neige lui permet de fleurir le premier chaque fois que le printemps se montre."

Cette version de la légende est dite allemande sur Meanings & legends of flowers
mais présente des similitudes troublantes avec cette autre page roumaine : www.flameghana.org/ictprojects/folktalevalue/romtales.html.

Fleur des cimetières anglais

Origine du Perce-neige en Angleterre

De nos jour, le perce-neige se trouve à l'état sub-spontané autour de plusieurs anciens monastères (Anglesey Abbey, Hodsock Priory, Walsingham Abbey) ainsi que dans d'anciens cimetières. C'est un des arguments qui font supposer que le perce-neige, Amaryllidaceae non indigène en Angleterre, y a été introduit par des moines italiens, vers le 15e siècle. (Peut-être pour les besoins du rituel de la chandeleur ??)

Ref: http://www.edenplanet.co.uk/pages/rubrique/smartin/archmartin/2000_03_20/2000_03_20.html

Des jardins de perce-neige sont aménagés dans les cimetières en souvenir des nouveaux-nés décédés.

Ref: Snowdrop remembrance garden

Paradoxale superstition

On est tenté d'expliquer par cette présence du perce-neige dans les cimetières l'existence encore vivante d'une superstition à l'opposé du symbolisme habituel de la plante: ainsi rentrer des perce-neige dans une maison porterait malheur tandis que la vue d'une fleur solitaire dans un jardin présage un désastre imminent.

Ref: Meanings & legends of flowers http://www.angelfire.com/journal2/flowers/s.html
The Snowdrop - Emblem of Early Spring http://www.klis.com/scove/031299.htm