× Amarygia

Amaryllis × Brunsvigia

Amaryllidaceae
Tribu : Amaryllideae
8 décembre 2007

× Amarygia Cif. & Giac.

(= Amaryllis L. × Brunsvigia Heister)

Publication : Ciferri & Giacom. Nomencl. Fl. Ital., Pt.1, 121 (1950).

Dérivation : d'après les noms des genres parents : Amaryllis × Brunsvigia.

Synonyme :

Nothoespèces publiées :

Origine

Hybride intergénérique ("Nothogenre").

Dans les années 1830-40, Bidwell a effectué des croisements en Australie, où les deux parents étaient disponibles puisque naturalisés depuis des siècles.

Cependant, l'hybride le plus ancien semble venir d'Afrique du Sud, patrie des deux parents : l'Amaryllis blanda Ker, originaire du Cape. Décrit d'abord comme variété de l'Amaryllis belladonna, puis comme espèce distincte par Ker Gawler en 1812 [Amaryllis blanda Ker Gawl. Bot. Mag. 35: t.1450.]. Plusieurs différences avec l'A. belladonna sont manifestes : - les fleurs possèdent un tube à la base de la corole, - les étamines sont déclinées. Peu après, Herbert, créateur du genre Hippeastrum, laissera A. blanda dans le genre Amaryllis tout en évoquant sa ressemblance avec Brunsvigia josephinae. De plus, il a pu polliniser efficacement cette dernière avec A. blanda, ce qui prouve leur étroite parenté. Cela a décidé Herbert à laisser cette Brunsvigia dans le genre Amaryllis. [Amaryllidaceae. 1837, p.277-278].
Il s'agit manifestement d'un hybride, mais aujourd'hui le nom A. blanda semble oublié et n'a pas encore été transféré dans Amarygia...

Les fleurs des hybrides habituellement cultivés ressemblent fort à celles de l'Amaryllis. La distinction peut se faire par la présence d'un court tube à la base du périanthe (les tépales de l'Amaryllis sont libres tandis que ceux du genre Brunsvigia sont soudés en tube à la base.)

Comparativement à l'Amaryllis belladonna, l'hybride x Amarygia est un peu moins rustique. Ses bulbes sont plus gros. Ses fleurs en ombelles sont plus nombreuses. Elles sont de couleurs plus variées, du blanc au presque rouge.

La floraison a lieu en septembre-octobre. Plante fertile se multipliant aisément par semis.
Le feuillage printanier disparait en début d'été.

Sur le WEB

Culture

Plantation : durant la période de repos estival (juillet-septembre). A transplanter avant la floraison qui peut survenir dés la mi-août.

Moins rustique que l'Amaryllis. A placer en situation abritée, au pied d'un mur au sud, en sol bien drainant.

Multiplication par séparation des bulbes et par semis.

Fournisseurs (+)

Graines / Seed

Bibliographie*

Articles à chercher dans : Herbertia (1948, ...)